Vous avez dit dépression saisonnière ?

Avec l’arrivée du froid et de l’hiver, beaucoup parlent de dépression saisonnière influencée par l’exposition insuffisante à la lumière du jour. Les rayons lumineux sont à l’origine de la productivité de la sérotonine qui joue un rôle sur notre humeur et notre état émotionnel, en plus de réguler la mélatonine, l’hormone du sommeil. Ce système hormonal peut se déséquilibrer en hiver, lorsque les nuits sont longues et que nous passons une majeure partie de notre temps à l’intérieur.

La dépression saisonnière touche surtout les femmes à 75%.

Les symptômes que l’on retrouve sont : la fatigue, une tendance à manger beaucoup, une baisse de productivité, l’anxiété, l’irritabilité, la tristesse, l’apathie et l’isolement.

Chacun d’entre nous peut être sujet à une dépression plus ou moins intense selon les personnes. Certes, nous venons de voir l’aspect scientifique qui n’est pas à négliger et qui propose certaines solutions comme l’exposition à la lumière artificielle (luminothérapie), réaménager l’espace de travail et de vie pour les rendre plus lumineux, profiter de la lumière du soleil en sortant dehors à la pause du midi par exemple, faire de l’exercice physique si possible à l’extérieur pour augmenter la production de sérotonine, diffuser à la maison pendant une vingtaine de minutes les huiles essentielles de mandarine, de lavande, de pamplemousse ou de verveine citronnée. 

Ces solutions sont justes mais elles peuvent (et doivent) être conciliées également à un autre aspect tout aussi important qui est du domaine spirituel.

Nous avons tous des faiblesses et des défauts dont l’ennemi sait se jouer pour nous rappeler ce que nous ne sommes pas, ce que nous sommes incapables de faire et ce que nous n’avons pas. Cette petite voix qui te dit : “De toute façon tu n’es pas à la hauteur, tu ne seras jamais capable de le faire”, “Pourquoi fais-tu cela, ce n’est pas ta place, tu ferais mieux de ne rien faire, ils n’ont pas besoin de toi”, ou encore “Tu n’es pas comme eux, ils sont mieux que toi, ils sont qualifiés pour le faire, ils ont les qualités nécessaires mais pas toi”, « Tu n’y arriveras pas », “Cela ne sert à rien”, “Cela ne t’arriveras pas”, “Dieu t’a oublié, il t’a abandonné, il pense aux autres mais pas à toi”.

Le danger est de finir par croire cette petite voix qui finit alors par devenir la nôtre. On se met à broyer du noir, la saison de l’hiver ouvre ses portes, on se renferme, on s’isole, on cède au découragement et on s’apitoie sur notre sort.

Dans cette saison là, la douce voix de Jésus, la douce voix du Saint-Esprit, te dit qu’il ne t’a pas oublié, que tu es capable, qu’Il a mis en toi les capacités dont tu as besoin pour faire ce qu’Il te demande. Ta force tu la puiseras en Lui et dans Sa Parole. Si tu te sens trop faible, ne serait-ce que pour ouvrir la Bible, Il te fortifieras, il t’aidera.

« N’as-tu pas appris que j’ai préparé ces choses de loin, et que je les ai résolues dès les temps anciens? » Esaie 37.26

« Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter. » 1 Corinthiens 10.13

« Car la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchant qu’une épée quelconque à deux tranchants, jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. » Hébreux 4.12

C’est en s’appuyant sur Sa Parole que nous pouvons réaliser les promesses et les encouragements de Dieu pour nos vies. S’attacher à sa parole et la garder dans nos cœurs est une aide précieuse. C’est pourquoi il est important de connaître et d’apprendre certains versets clés que nous pouvons nous rappeler dans des moments de dépression intenses. Ce que j’ai alors décidé d’entreprendre, sous le conseil du Saint-Esprit, c’est de prendre un carnet, un répertoire par exemple, et de noter un verset correspondant à un thème spécifique : la foi, l’encouragement, l’obéissance, l’amour, la paix, les promesses, etc. et d’apprendre par cœur ces versets afin qu’ils deviennent une vérité ancrée et enracinée dans mon cœur. Ainsi, dans les moments de faiblesses, je sais que je peux avoir en confiance en Dieu, Il me donne le moyen d’en sortir, par sa parole, par la prière, par sa force et par son esprit. 

« L’Eternel trouve t-il du plaisir dans les holocaustes et les sacrifices, comme dans l’obéissance à la voix de Dieu? Voici, l’obéissance vaut mieux que les sacrifices, et l’observation de sa parole vaut mieux que la graisse des béliers. » 1 Samuel 15.22

Concilier des solutions physiques à des solutions spirituelles est un équilibre nécessaire de la vie chrétienne, les deux domaines sont liés et complémentaires, l’un ou l’autre n’est pas à négliger mais à prendre compte, et dans cette démarche, nous pouvons demander à Dieu sa lumière pour nous éclairer.

Je vous invite à lire le chapitre 19 du Premier livre des Rois dans lequel nous voyons comment Dieu fortifie Elie qui a sombré dans la dépression en lui donnant chaque jour la nourriture dont il avait besoin. À méditer…

Pour une vie passionnée,

                                                            Emma

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s