Le stress, un allié

Le stress est une réaction physiologique du corps qui va lui permettre d’avoir une adaptation naturelle face à une situation de stress.

Pour cela, l’organisme va mettre en place tout un système de protection physiologique (contraction musculaire, respiration haletante, rythme cardiaque augmenté, …) mais va ralentir certaines fonctions pour garantir les fonctions prioritaires du stress.

On peut donc faire du stress un allié pour se dépasser. Le stress peut être un apprentissage : lorsqu’on fait face à une situation de stress une première fois, il va nous permettre de mieux nous adapter et d’être plus serein les fois suivantes.

Quand le stress devient un danger

Le danger c’est quand le stress devient chronique : face à des situations de stress identifiées comme dangereuses par l’organisme et répétées sur de longues périodes de temps, celui-ci va ralentir la digestion, l’action des reins, l’ovulation, l’élimination des déchets dans la lymphe, diminuer nos facultés mentales et affaiblir nos défenses naturelles.

Notre mode de vie actuel génère des situations de stress régulièrement et va entraîner de nombreux symptômes : migraines, insomnies, fatigue, mal de dos, ulcères, problèmes digestifs, tensions musculaires, dépression, perte d’emploi, problèmes relationnels, divorces, …

Notre réaction face à ces situations de stress va souvent être de prendre la fuite : procrastination, agressivité, alcoolisme, boulimie, addictions en tout genre….

Et si on décidait de mieux gérer notre stress ?

Apprendre à gérer son stress

Il existe diverses solutions pour apprendre à gérer son stress, en voici quelques unes.

Alimentation :

D’habitude, face au stress, on se jette sur des aliments gras et sucrés, mais il faut privilégier une nourriture vivante, pleine de nutriments.

L’idéal est de limiter sa consommation en viandes, arrêter les chips et privilégier une alimentation cru : carottes, céleri, chou-fleur, salades, fruits (bananes = anti-presseur), pastèques, avocats, jus de légumes et fruits frais.

Focaliser son attention sur ce qui nous rend heureux et nous enrichit :

Pour moi, c’est ma relation avec Dieu. Me centrer sur Lui dans la prière, en lisant la Bible et en écoutant des chants de louanges nourrit mon âme, m’apaise et me rend plus calme. Il me donne sa paix et j’apprends à lui faire confiance dans toutes les situations que je peux rencontrer.

Faire de l’exercice :

Pratiquer une activité physique (au moins 20 minutes de marche par jour) libère les endorphines, donnant une sensation de bien-être et d’euphorie – considéré même comme anti-dépresseur naturel – et permet d’éliminer les toxines via la transpiration. Le sport nous rend plus productif (la libération de dopamine réduit la sensation de fatigue) et nous rend aussi plus serein, plus optimiste (libération de sérotonine). Il favorise également une meilleure qualité de sommeil.

Vie sociale :

Partager avec d’autres personnes et favoriser une vie sociale permet de se distancier de nos problèmes (on sait que nous ne sommes pas seuls à faire face à des difficultés).

Durant cette période de confinement, il est difficile de mener une vie sociale mais, fort heureusement, nous avons d’autres moyens de communication (qui ne valent pas le contact humain on est d’accord mais très pratiques) pour nous aider à garder du lien social : video-conférence, téléphone, mail, …

Marcher dans la nature :

Le contact avec la nature nous ramène au calme et à l’apaisement, c’est le moment de souffler et d’apprécier sa beauté.

Les plantes :

Il existes des mélanges de tisanes qui aident à réguler le système hormonal pour éviter le stress chronique. Les plantes à privilégier sont la lavande, la camomille, le tilleul, la verveine, …

Une plante connue pour sa capacité adaptogène est l‘Ashwagandha : en cas de stress, elle va apaiser le système nerveux et en cas de fatigue, au contraire, elle va nous booster, elle s’adapte à nos besoins physiologiques. Je l’utilise régulièrement à cause de mes problèmes de thyroïde, elle est pour moi très efficace (on en trouve sur le site ABC de la nature).

Les huiles essentielles sont aussi puissantes dans la régulation du stress : l’huile essentielle de lavande est celle que je conseille pour le stress et les états dépressifs. Il est aussi possible de réaliser soi-même un spray de mélange d’huiles essentielles (pour la recette, vous pouvez me contacter car elle ne m’appartient pas).

La gemmothérapie peut être également très utile : c’est une branche de la phytothérapie qui utilise les bourgeons et jeunes tissus de la plante, en macération. Les jeunes parties de la plante concentrent de nombreux actifs aux propriétés thérapeutiques supérieures à celles de la plante mature. Je conseillerai pour le stress le bourgeon de figuier ou de cassis (celui-ci est un bourgeon adaptogène qui agit comme l’Ashwagandha) et le bourgeon d’aubépine pour les angoisses en journée ou la nuit.

Une activité créative :

Pratiquer une activité créative permet de nous distancier de notre quotidien, souvent trop speed et nocif, pour nous concentrer sur une activité agréable qui va également permettre d’évacuer notre stress en douceur. La créativité va libérer les hormones du plaisir et procurer un état de bien-être et de relaxation.

Elle va aussi permettre de développer notre cerveau et améliorer notre état de santé émotionnel : nous devenons plus calmes et plus heureux. Enfin, exercer une activité créative va renforcer notre patience et augmenter notre persévérance (tout cela, ce sont des études qui l’ont prouvé, n’hésitez pas à vous renseigner ! ).

Exercice de respiration :

Je me suis rendue compte en pratiquant des exercices de respiration, que je ne respirais pas comme il fallait. Le stress et le rythme de vie soutenu que je menais, bloquaient en partie ma respiration et m’empêchaient d’utiliser pleinement ma capacité pulmonaire. Les poumons, via la respiration, permettent de décharger le sang de ses toxines et de charger les cellules en oxygène pour un meilleur fonctionnement des organes.

Or, si nous n’utilisons qu’une faible partie de notre capacité respiratoire, les toxines s’accumulent dans le sang, nos organes sont mal oxygénés, et renforce ainsi notre mal-être. C’est un cercle vicieux.

En revanche, si nous prenons le temps de respirer en utilisant au mieux notre capacité respiratoire, le sang se décharge en toxines, les cellules de nos organes sont pleinement oxygénées et nous sentons une sensation de bien-être. Un cercle vertueux s’installe.

Il existe des vidéos sur YouTube qui m’ont appris à réaliser des exercices respiratoires de la bonne manière. Pratiquer 3 à 5 mouvements d’inspiration et d’expiration 3 fois par jour ou chaque fois que l’on se sent dépassé est réellement bénéfique.

Etre conscient du moment présent :

Un autre symptôme du stress que m’a révélé mon médecin est celui de la mâchoire serrée. Je souriais du coin des lèvres en entendant ce symptôme car je ne le croyais pas, j’étais persuadée que je n’étais pas stressée et que je savais gérer mon stress. Quelle ne fut pas ma surprise quand je me suis rendue compte effectivement que je serrais ma mâchoire lorsque je faisais simplement la vaisselle ou même quand je prenais ma douche !

A partir de ce moment-là, j’ai décidé d’être consciente du moment présent parce qu’en réalité, sans m’en rendre compte, une quantité de pensées traversaient mon esprit, je pensais à tout et n’importe quoi et mon cerveau ne s’arrêtait pas, mon esprit ne prenait pas le temps de réaliser ce que mon corps était en train de faire (et inversement). Aligner corps et esprit, choisir mes pensées et apprécier l’instant présent a été pour moi libérateur.

Pour cela, je remets à Dieu mes pensées, je lui demande de les arrêter et de m’apaiser. Vous me direz pour vous, mais pour moi c’est instantané, les pensées s’arrêtent et il me remplit de sa paix !

Limiter les réseaux sociaux :

Des études l’ont prouvées : l’exposition aux écrans augmente et épuise par la même occasion notre taux de cortisol, l’hormone du stress. Notre cerveau absorbe une quantité trop importante d’informations et cela demande beaucoup d’énergie. Avez-vous déjà ressenti cette sensation d’épuisement et de fatigue alors que tout ce que vous avez fait c’est aller sur les réseaux sociaux ?

Pour ma part, j’ai choisi de ne pas mettre les notifications sur les applications de mon téléphone, ainsi je décide quand j’y vais et l’idéal est de s’imposer des tranches horaires dans la journée pour se connecter. On perd beaucoup de temps sans vraiment s’en rendre compte et nous devenons moins productifs dans notre vie. Vous remarquerez tout le temps libéré pour être plus productif dans votre vie lorsque vous diminuerez l’exposition aux écrans.

Ralentir notre vie :

Cette période de confinement a ralentit notre vie comme jamais auparavant. C’est le temps d’une pause dans une notre vie hyper-stressante, c’est le moment de faire une mise au point sur soi et sur sa vie. Comment éviter de refaire les mêmes erreurs lorsque nous reprendrons une vie normale ? Que pourrai-je mettre en place ? A quoi vais-je m’engager pour ne plus laisser le stress me diriger et me détruire ? C’est le moment de décider de changer nos habitudes.

Prendre soin de soi :

Je ne le répète jamais assez, prendre soin de soi est primordial pour notre santé mentale et pouvoir être mieux disponible pour les autres. Un soin du visage, un soin pour les cheveux, un soin du corps, faire un repas plaisir dans la semaine, une séance d’aromathérapie, un spa, un ciné, … tout ce qui vous fait du bien et vous permet de prendre soin de vous.

Méditer :

La méditation permet de nous recentrer sur l’essentiel, de déconnecter de notre vie quotidienne pour puiser à la source – Jésus – ce qui est essentiel à notre vie.

Je vous recommande de lire l’article « Se reposer et lâcher prise » où vous trouverez une étude biblique sur le repos. Cette étude a été pour moi une véritable révélation et une aide précieuse pour apprendre à lâcher prise et faire confiance à Dieu dans chaque détail de ma vie. La Bible contient des paroles de vie que nous pouvons recevoir et déclarer chaque jour, des paroles qui nous transforment de l’intérieur et se révèlent à l’extérieur.

Comment gérez-vous votre stress ?

Pour une vie passionnée,

                                                            Emma

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s