Masque capillaire fortifiant à la poudre de Kapoor Kachli

Je vous partage aujourd’hui une nouvelle recette beauté home-made : le masque capillaire fortifiant à la poudre de Kapoor Kachli.

Originaire d’Inde et de l’Ouest de la Chine, le Kapoor Kachli appartient à la famille des zingibéracées, une espèce de gingembre sauvage à épis. Il est connu pour ses propriétés antioxydantes et fortifiante, il stimule la pousse des cheveux, les épaissit et les fait briller.

Pour un simple masque fortifiant, il suffit de mélanger dans un récipient la poudre de Kapoor Kachli et un peu d’eau jusqu’à former une pâte.

Une fois que vous avez obtenu une pâte lisse, vous pouvez l’étaler uniformément sur les racines et la longueur des cheveux.

Selon les résultats recherchés, vous pouvez très bien mélanger la poudre de Kapoor Kachli à d’autres ingrédients.

  • Pour parfumer les cheveux : poudre de Rose de Damas, poudre d’Iris, hydrolats de Rose de Damas, de Jasmin, de Patchouli, de Fleurs d’Oranger, huiles essentielles de Rose de Damas et de Patchouli.
  • Pour favoriser la pousse des cheveux : poudres d’Amla, de Bhringaraj, huiles végétales de Sapote, de Pépins de raisin, huiles essentielles de Citron, de Sauge sclarée, de Nard, de Cèdre de l’Atlas, hydrolat de Pamplemousse.

Ces informations sont tirées du site Aroma-Zone sur lequel vous trouverez aussi la poudre de Kapoor Kachli mais il existe d’autres boutiques comme Hennés et Soins d’ailleurs (boutique en ligne), qui proposerait des poudres de meilleure qualité mais que je n’ai pas encore eu l’occasion de tester, j’attends pour le moment de terminer le paquet d’Aroma-Zone entamé déjà depuis plusieurs mois.

Je fais ce masque à fréquence d’une fois par mois environ, avant mon shampoing habituel. Je ne le fais pas à une fréquence plus importante car ce masque peut paradoxalement assécher mes cheveux si je l’utilise trop souvent mais les rends plus brillants, plus épais et plus forts (efficace contre la chute des cheveux) à faible fréquence. J’alterne donc mes masques capillaires selon les besoins de mes cheveux.

Qu’en dites-vous de cette recette? Avez-vous envie de l’essayer ou l’avez-vous déjà testé?

Passez un bon moment de soin capillaire 😉

Pour une vie passionnée,

                                                            Emma

 

 

Bain d’huile capillaire

Les cheveux ayant besoin d’être nourris et hydratés, il est important d’en prendre soin. Masser le cuir chevelu avec une huile de soin permet de stimuler l’échange sanguin au niveau du bulbe capillaire et de réguler la production de sébum et l’hydratation de la peau.

Je vous laisse donc une petite recette de bain d’huile capillaire, à réaliser avant le shampoing.

La recette la plus simple consiste à appliquer sur les racines et les longueurs une huile végétale au choix, je vous conseille l’huile de ricin pour favoriser la pousse des cheveux.

Pour de meilleurs résultats, j’aime appliquer un mélange d’huile de ricin et d’huile de moutarde sur mes racines pour favoriser la pousse, puis j’applique un mélange d’huile de coco et de beurre de karité sur mes longueurs, notamment les pointes, pour les réparer et les nourrir.

Laisser poser au minimum 20 minutes, l’idéal étant 1 à  2 heures, voire toute la nuit!

A réaliser au moins une fois par semaine, selon les besoins de vos cheveux.

Testez et vous m’en direz des nouvelles 😉

Pour une vie passionnée, 

Emma

 

 

 

Sérum à l’Aloé Véra

Je vous partage aujourd’hui ma première recette beauté maison, la plus simple et un incontournable (selon moi) pour une belle peau.

Avant cela, je pense qu’il est important de comprendre les besoins de notre peau.

La peau a 3 fonctions :

  • Protection : elle nous protège des agressions physiques et chimiques extérieures.
  • Transmission d’information : elle permet une connexion avec le système nerveux (réaction aux stimulis).
  • Elimination : elle permet l’excrétion de sébum, de sueur et l’élimination des déchets.

La peau se compose de 3 couches :

  • l’hypoderme, en profondeur, est constituée de cellules graisseuses.
  • le derme, intermédiaire, est un tissu qui permet l’hydratation de la peau par la présence de nutriments et de protéines (collagène et élastine).
  • l’épiderme, en superficie, joue le rôle de barrière de protection vis-à-vis de l’extérieur.

Schema-La-peau-de-bebe-une-peau-delicate-a-preserver

L’épiderme est composé de plusieurs couches superposées, la plus superficielle étant la couche cornée dont les cellules sont solidement liées entre elles par un ciment lipidique. La qualité de ce ciment est importante car il permettra de retenir l’eau dans les cellules cornées et de limiter la perte en eau constante de la peau. 

Les besoins de la peau :

  • Soumise à des agressions extérieures et à la pollution, la peau a besoin d’être nettoyée, sans toutefois en faire trop car elle possède également sa propre flore bactérienne, nécessaire à notre organisme.
  • Pour une bonne santé de la peau, sa teneur en eau est importante. Elle a donc besoin d’être hydratée.
  • La peau a enfin besoin d’être protégée (de la chaleur, des agressions extérieures, de la pollution, des agents chimiques externes, etc).

Les réponses à ces besoins sont plutôt simples : 

  • Une bonne hydratation : boire beaucoup d’eau dans la journée.
  • Une alimentation saine : privilégier les fruits et légumes, céréales, poissons et huiles végétales (pour les acides gras complexes). 
  • Des soins adaptés : l’eau et les éléments aqueux ne pénétrant pas la peau, seuls les corps gras l’hydratent en atténuant la perte en eau.

Explications :

L’épiderme est composé de plusieurs couches superposées, la plus superficielle étant la couche cornée dont les cellules sont solidement liées entre elles par un ciment lipidique. La qualité de ce ciment est importante car il permettra de retenir l’eau dans les cellules cornées et de limiter la perte en eau constante de la peau. Comme elle ne laisse passer ni l’eau ni les corps hydrophiles (rôle de barrière), seuls les corps de très petites tailles peuvent pénétrer la peau en se faufilant à travers le ciment intercellulaire de l’épiderme. Ainsi, si le ciment n’est pas suffisamment riche en lipides complexes, l’eau contenue dans les cellules s’évaporera trop vite!

Un produit est dit hydratant s’il permet de retenir l’eau dans les tissus cutanés. C’est le cas des huiles végétales qui, riches en lipides complexes, vont hydrater la peau en améliorant la qualité du ciment intercellulaire et empêcher l’évaporation de l’eau contenue dans les cellules.

Recette du sérum à l’Aloé Véra 

Maintenant vous savez tout sur les besoins réels de votre peau, elle a simplement besoin de produits et de soins adaptés. Les ingrédient chimiques contenus dans une crème conventionnelle ne sont pas tous réellement nécessaires à notre peau, certains ont même une action inerte sur la peau et sont donc inutiles. 

J’en arrive enfin à ma recette (tant attendue je le sais) de mon sérum à l’aloé véra. J’applique ce sérum après avoir bien nettoyé ma peau et juste avant d’appliquer ma crème pour le visage.

Rien de plus simple : 

  • Mélanger dans le creux de la main une noisette de gel d’aloé véra et une à deux gouttes d’huile végétale.
  • Appliquer sur le visage.

Si je ne m’en passe plus c’est parce que je vois les effets bénéfiques sur ma peau  : une peau  plus nette, plus belle et bien hydratée tout au long de la journée. 

Le gel d’Aloé véra est pour moi l’ingrédient inconditionnel à avoir. Il est issu d’une plante dont les feuilles sont gorgées de suc riche en nutriments et polysaccharides.  Le gel est composé d’un mucilage clair aux propriétés émollientes, hydratantes et adoucissantes. J’utilise celui de NaturAloé, un gel composé de 94% de mucilage frais et produit de manière artisanale en Andalousie. Il est légèrement parfumé au monoï (j’adore). Ajouté à l’huile végétale, l’aloé véra va jouer en plus un rôle occlusif et va permettre ainsi de « fixer » l’hydratation.

Pour mon sérum de jour, j’ai choisi l’HV d’abricot, extraite de noyau d’abricot, elle illumine et tonifie la peau. 

Et pour mon sérum de nuit, j’utilise l’HV de nigelle, une plante aromatique qui produit des graines dont l’huile en est extraite. Nourrissante et régénérante, elle a également un rôle purifiant et cicatrisant sur les peaux à problème (un produit miracle pour les boutons!).

Enfin, je vous conseillerais plutôt de choisir une HV certifiée bio et pressée à froid qui aura gardé toutes ses propriétés. Et il est tout à fait possible de faire un mélange d’HV, chaque huile ayant des propriétés spécifiques, à vous de créer le sérum adapté aux besoins de votre peau.

J’espère que cette recette vous aura convaincue 😉

Pour une vie passionnée,

                                                            Emma

 

Mon article s’appuie sur l’ouvrage Adoptez la Slow Cosmétique de Julien Kaibeck, un livre que je vous recommande si vous souhaitez aller plus loin sur le sujet.